Adieu Pétrole texte

ADIEU PETROLE

Aucune assurance ne garantit les transports
Train d’enfer de nos débuts
Révisé en omnibus
On finit à pied le voyage
On manque de fuel
On manque de large

L’automne m’étonne encore, mon cœur
Après tout ce temps des tempêtes
Des bas, des hauts, des prises de bec
La barque roule encore, mon cœur
La barque tangue
Tangue
Et nous avec

Je parle avec une femme toute proche
Elle va, elle vient
Elle se rapproche
Pauvre barque échouée
Elle rêve, elle pleure
Pleure pleure c’qui’est mort
Elle crève
Elle crève d’une assurance qui garantit les transports

Elle s’allume au pétrole
Verse, verse
C’est ça qui’est drôle
Plus elle avale moins elle s’affale
Et quand elle en peut plus, elle meurt
Puis elle renaît
Elle se soulève
Elle rentre au port
Aucune assurance ne garantit le transport

Un pneu crevé, l’amour s’échappe
On reste là incrédule
À maudire le véhicule
Pauvre barque échouée
Adieu pétrole
Adieu nos envolées
Adieu nos corps à corps, encore, encore…

Aucune assurance ne garantit les transports

Un commentaire

  1. Pingback :viagra health store

Les commentaires sont fermés