Bleus de Sète texte

BLEUS DE SÈTE

À Sète
Il y’a mes dix-huit ans
Let it be en terrasse
Et les gens qui donnaient
Si facil’ment…
La guitare
Ça donnait comme ailleurs nulle part
À pied jusqu’à la gare
Des fois en mobylette
Et retour via la nationale

Je reviens sur Sète
Un coup c’est la Gardiole
Et un coup le canal
Un pont
Voilà la solitude immense
Et toute petite

Un bleu de Sète…
Pas la peine de chanter Brassens
Pas la peine de chercher peinture
À Sète il y a Sète
Et c’est vraiment pas une de trop
Pas une de trop

À Sète
Il y a mes pas
Collés à Pierre François
On pourrait croire
Qu’un dessin va surgir
Au coin d’la rue
Et vous assassiner en douce

Au bleu de Sète…

Qui mieux que vous sur la Corniche ?
Qui mieux que nous à même le ciel ?
Et cette impossibilité chronique
De voir tomber la pluie
Sur les bateaux
Sur les bateaux
Sous sa casquette
Le chef de gare avait les cheveux longs
Il était jeune
Il a fermé les yeux souvent
Sur mes poches vides
Où est-il, ce chef de gare ?
Avec les Beatles
En mobylette
Et retour via la nationale

Je reviens sur Sète

Un coup : prison
Un coup : centrale de rétention
Partout : CRS en cordons
Le désespoir
Grésille au mégaphone

Il pleut sur Sète

Et pourtant
Elle est là toujours
Telle que dans ma mémoire
Sur le bassin
Toute petite
Peu ou pas d’amours à Sète
À peine un accord de guitares
Guitares le soir
Guitares comme ailleurs nulle part
Il y a longtemps

Un bleu de Sète
Un bleu de Sète

Un commentaire

  1. Pingback :Buy viagra australia

Les commentaires sont fermés